Greentech Brussels

jeudi, 10 23rd

Last updateMar, 15 Oct 2013 5pm

lundi, 06 juin 2011 13:53

Etat des lieux du marché bruxellois des toitures vertes & perspectives

Rate this item
(0 votes)

Ce jeudi 19 mai, Groupe One organisait dans le cadre du projet Brussels Sustainable Economy un séminaire de prospection et d'inspiration entrepreneuriale sur les toitures vertes. Chercheurs, organismes publics, entrepreneurs, architectes et promoteurs immobiliers se sont succédés afin d'offrir un beau tour d'horizon du secteur. Une étude du marché actuel commandée par le Centre De Référence et le concept d'agriculture urbaine ont notamment attiré notre attention.

Les bienfaits environnementaux d’une toiture verte pour son propriétaire mais également pour une ville comme Bruxelles sont indéniables. Maximisation de la biodiversité en milieu urbain, diminution des nuisances acoustiques et de l’imperméabilisation des sols, amélioration du confort thermique, de la gestion des eaux de ruissellement et de l’étanchéité, filtrage des poussières et de certains polluants et esthétisme sont autant d’avantages issus de l’installation d’une toiture végétalisée. A ceux-ci, s’ajoute des intérêts économiques tels que la prolongation de la durée de vie des toitures (de part la protection qu’elle reçoit) et la réduction des coûts énergétiques suite à l’effet d’isolation thermique, principalement en été.

Si ces produits ne connaissent pas encore un déploiement généralisé sur Bruxelles, le marché tend à se préciser.

Caractérisation de la demande

Selon une étude commandée par le CDR, le Centre De Référence professionnelle bruxellois pour le secteur de la construction, le marché des toitures vertes se subdivise en 3 segments principaux.
Premièrement, il y a les petits chantiers en toitures vertes extensives dont la majorité couvrent une surface comprise entre 20 et 40 m2 et ne dépassent jamais 100 m2. Il s’agit souvent de toitures peu accessibles par des engins de chantiers prenant part à un plan de rénovation ou d’extension plutôt que de construction neuve et étant à l’initiative des propriétaires.

 Le deuxième segment comprend les toitures vertes extensives toujours mais sur de grandes surfaces. Il s’agit principalement de bâtiments neufs soumis à la réglementation régionale obligeant la pose d’une toiture verte pour tout bâtiment d’une toiture plate de plus de 100 m2 et soumis à un permis d’urbanisme. Ce segment de marché comprend principalement des bâtiments publics, des bureaux, des centres commerciaux et des immeubles à appartements.

Finalement, les toitures vertes intensives sur grandes surfaces représentent le dernier segment avec moins de 20% du marché.

Les chantiers bruxellois de 2010

L’étude s’est basée sur les primes octroyées par Bruxelles-Environnement au cours des 4 dernières années afin d’approcher de manière quantitative le marché.  Il s’est avéré que 52 chantiers ont été entrepris en 4 ans dont 41 en 2010. Même si ces chiffres restent partiels étant donné que tout le monde n’a pas recours aux primes, nous pouvons constater sans retenue l’explosion de la demande en 2010. Parmi les 41 chantiers de l’année dernière, 39 étaient extensifs (1 605 m2) et 2 intensifs (200 m2).

Lors de l’étude, ces chiffres ont été complétés par une enquête téléphonique qui a identifié 75 chantiers pour 2010 pour une surface d’environ 4000 m2.

Les entreprises proposant leurs services dans le secteur des toitures vertes sont relativement peu nombreuses et on observe la dominance d’une petite dizaine d’acteurs. Les poseurs de toitures vertes proviennent de 2 profils majeurs : d’une part les couvreurs et techniciens en étanchéité et d’autre part les entreprises et indépendants spécialisés en jardins. Les premiers étant préférés par les architectes ayant plus de compétences techniques pour l’étanchéité, les seconds ayant une meilleure connaissance des plantes et étant généralement plus créatifs.

Défis et perspectives

Malgré certains freins tels que le coût encore relativement élevé et le manque d’information et de sensibilisation des architectes mais également des particuliers, les résultats de l’étude pressentent une croissance du marché des toitures vertes.
Tout d’abord, les réglementations ainsi que les primes stimulent considérablement le développement de la demande. Ensuite, on observe une tendance mondiale confirmant cette croissance avec l’Amérique du Nord en premier plan. Finalement, les bénéfices écologiques importants ainsi que l’amélioration de la qualité de vie sont des arguments qui auront de plus en plus de poids dans nos sociétés futures.

Frédéric Morrand de la société Eco-innovation a clos le séminaire par une projection intéressante : l’agriculture urbaine sur nos toitures. Des projets de ce type, même s’ils restent encore rares, fleurissent  un peu partout : à Chicago a été créé en 2008 le premier potager suspendu labellisé bio, le plus grand potager se trouve sur le toit de l’Université de Trent en Ontario et finalement deux projets sont en cours à Bruxelles, à Molenbeek et à Anderlecht.
Les idées bourgeonnent, les motivations sont diverses : création d’emplois, stimulation de la cohésion sociale, sécurité alimentaire, éducation et formation… en y ajoutant les avantages des toitures vertes classiques.
Ces initiatives sont encore rares chez nous, c’est pourquoi Eco-innovation travaille au montage d’un projet qui serait proposé dans le cadre des bâtiments exemplaires. Ils recherchent  des partenaires ainsi que du capital… L’avis est lancé !

JLE

Plus d’informations :
Slides du séminaire
www.brusselsustainableeconomy.be

bse ibge go

feder

 

Read 2161 times

ENTREPRENDRE VERT A BRUXELLES

iStock 000010012145Small

CHERCHER UN PARTENAIRE

iStock 000010417693Small

SOLUTIONNER UN PROBLEME TECHNIQUE

iStock 000018132570Small

DECOUVRIR NOS PROJETS BRUXELLOIS

projet

Contact

  • Tour & Taxis
    Av. du Port 86C, bte 211
    1000 Brussels - Belgium
  • Tel + 32 2 422 00 32
  • Fax + 32 2 422 00 43
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Vous êtes ici : Home Nouveautés Actualité Etat des lieux du marché bruxellois des toitures vertes & perspectives